Tutelle mariste France - Marcellin champagnat à Lyon

EDITO

Edito de la parution mensuelle du Réseau Mariste France Fréquence 6 n°127 - octobre 2018

" Chers Amis,

Tout charisme est la combinaison de trois facteurs essentiels. En premier lieu, l’expérience personnelle de la rencontre avec Dieu que fait le fondateur ou la fondatrice. En second lieu, une expérience humaine forte qui vient bousculer profondément celui ou celle qui la vit, et qui aide l’Esprit à faire son travail en profondeur dans le cœur et l’âme du fondateur. Enfin, tout cela dans un contexte historique déterminé. Le 28 octobre 1816, le père Champagnat vécut ce que l’on considère comme l’élément déclencheur qui fut à l’origine de l’intuition de Saint Marcellin qui le poussa à fonder, quelques semaines plus tard, l’Institut des Frères Maristes. Je veux parler de la rencontre avec le jeune Montagne. 

Mais pour qu’un charisme continue d’être un don pour le monde et l’Eglise, il faut que d’autres s’en emparent, qu’ils le fassent évoluer et l’adaptent à leur propre contexte. La démarche du XXIIème Chapitre Général de l’Institut et ses appels aux maristes de Champagnat ne sont rien d’autre que la traduction de ce besoin vital d’actualiser le charisme pour l’offrir à notre monde en constante mutation. La volonté de notre Province de faire nôtres ces appels du Chapitre et de les concrétiser, va se déployer au travers de la démarche du Forum « Nous partageons la VIE, nous imaginons le FUTUR».

Lors de la rencontre de début d’année des chefs d’établissement et APS du réseau vécue cette année à Toulouse, s’est vécue la dynamique de #Maristcamp, première phase du Forum, avec la participation de la communauté des frères sur place. Indépendamment de la dynamique elle-même que je ne détaillerai pas dans ces lignes, il nous avait paru important de vivre ce moment avec la participation active des frères, en communion avec le groupe des chefs d’établissement et les animatrices et animateurs de la pastorale. Je pense pouvoir dire que ce moment fut riche et profond, pour tous. Quand bien même de par leur âge, certains frères pourraient se penser éloignés des réalités éducatives d’aujourd’hui, ils incarnent, par le don qu’ils ont fait de leur vie, ce qu’est la vocation. Cela leur donne, qu’ils le veuillent ou non, et leur modestie naturelle eût-elle à en souffrir, une aura particulière, autant que cela leur impose une responsabilité. 

Chacun d’entre nous, Maristes de Champagnat, doit avoir pleinement conscience de la responsabilité qui est la sienne. Nous partageons la vie et la mission, en effet, bien au-delà de nos actes professionnels, et notre spiritualité a bien plus à voir avec le feu et la passion qui nous animent, qu’avec une pratique pieuse automatique et dénuée de sens. Nous devons donc transmettre cette passion, ce feu qui nous unissent pour que nous devenions des agents de transformation du monde, des phares d’Espérance dans un monde turbulent. "

Christophe SCHIETSE - Directeur Général de l’AMC, Délégué à la Tutelle

Agenda

  • 14
    03/2018
    Rencontre URCEC - Protection des Mineurs